Zoom sur le berger allemand

S’il y a un compagnon fidèle, c’est bien le berger allemand, un chien qui sait aussi bien protéger son maître avec férocité que lui offrir toute sa tendresse. Vif et intelligent, il a absolument tout ce qu’il faut pour convaincre de l’adopter. Oui mais avant, mieux vaut tout savoir de lui. L’accueil du chien et le quotidien en sa compagnie n’en seront que plus agréables.

Quelles sont les origines de la race ?

berger allemand

Les bergers allemands sont de magnifiques chiens.

Son nom ne trompe pas, le berger allemand est bien originaire d’Allemagne. Au XIXe siècle, un capitaine de cavalerie du nom de Max Emil Friedrich von Stephanitz décide de se lancer dans l’élevage canin à son retour à la vie civile. Les chiens d’aptitude bergère l’intéressent en particulier et constatant qu’il n’existe aucune race normalisée, von Stephanitz décide de créer le chien utilitaire qui répondrait à sa propre définition de la perfection. Il croise donc des chiens de bergers de Thuringe et de Württemberg, obtenant une race à belle allure, indéniablement robuste et surtout facile à entretenir. Elle est officiellement reconnue en 1898.

Les caractéristiques du berger allemand en font un chien de travail. Il se voit d’abord confier la garde des troupeaux mais ses missions se multiplient peu à peu. Ses facultés lui permettent d’intégrer l’armée allemande au cours de la Première Guerre mondiale. Le flair de ce fidèle berger est en effet un atout de taille pour retrouver les soldats blessés.

Aujourd’hui, le berger allemand est une référence en tant que chien policier, secouriste, chien d’assistance, compagnon de chasse, guide d’aveugle, garde du corps…. La liste des missions qu’il endosse avec une efficacité prouvée est longue !

Caractère et conditions de vie

Même si le berger allemand peut impressionner par sa vivacité, il reste très docile et facile à vivre. Il suffit simplement de bien le comprendre pour que votre relation soit harmonieuse.

Le berger allemand est loyal. Fidèle à son instinct, il se révèle méfiant face aux inconnus et a tendance à (sur-)protéger son maître, ce qui donne parfois l’impression qu’il est agressif. Joueur, il peut parfaitement cohabiter avec d’autres animaux ainsi qu’avec des enfants. Tout dépendra évidemment de son éducation.

Dans l’idéal, le berger allemand s’épanouit mieux dans un jardin ou une cour. Il a effectivement besoin d’espace pour vivre heureux. Cela ne vous empêche pourtant pas d’adopter un compagnon de cette race si vous vivez en appartement. Il faudra simplement le sortir très souvent pour faire son bonheur (et le vôtre, par la même occasion).

En effet, le berger allemand a besoin de bouger pour dépenser son énergie. Une petite promenade de 5 minutes est donc bien loin de lui suffire. Il lui faut des exercices comme la course et les jeux de balle et de longues promenades de temps à autre lui font le plus grand bien.

Alimentation et santé du berger allemand

Le berger allemand a besoin d’une alimentation de qualité dans la mesure où il se dépense énormément. Les aliments frais lui sont indispensables, les croquettes et autres friandises étant surtout adaptées en guise de complément.

La viande rouge crue est un excellent choix pour le berger allemand. Choisissez des morceaux moyennement gras et retirez les petits bouts d’os. Le poisson convient aussi à cette race. Prenez soin d’enlever les arêtes les plus pointues pour ne pas blesser votre compagnon. La viande de porc étant plutôt indigeste et les abats à faible valeur nutritive, ils ne sont pas très indiqués pour le berger allemand.

La nourriture en boîte de type pâtée est tout à fait convenable à condition de ne pas en abuser car la texture empêche votre compagnon de faire travailler ses crocs et ses mâchoires comme il devrait. Les pâtées sont donc indiquées comme accompagnement de menus beaucoup plus consistants. D’ailleurs, le berger allemand peut parfaitement consommer du riz et des légumes. Le lait et ses dérivés, les œufs et l’huile crue sont également bénéfiques à cette race car ils permettent de diversifier l’alimentation et donc d’optimiser les apports en nutriments.

La nourriture ne doit pas être brûlante. Autrement, le flair de votre berger allemand risque de baisser, voire de disparaître complètement s’il se brûle souvent.

Pour finir, tenez compte des goûts de votre chien. Il préfère probablement certains aliments à d’autres et cela vous permettra de lui concocter un menu sur-mesure afin que ses repas soient à chaque fois un moment de plaisir.

Si vous misez sur une alimentation à base de croquettes, la ration quotidienne équivaut à environ 3 ou 4 tasses. Choisissez toujours des croquettes de première qualité et conformez-vous aux indications qui figurent obligatoirement sur l’emballage. En cas de doute, demandez conseil au vétérinaire. N’oubliez pas de lui fournir régulièrement de la viande pour le maintenir en forme.

Le berger allemand est naturellement robuste. Il n’y a donc pas de risque de maladie spécifique. Les dysplasies (du coude ou de la hanche) et la maladie de von Willebrand peuvent affecter certains individus mais comme il s’agit de maladies génétiques, les bergers avec un bon pedigree ne sont que rarement concernés.
L’espérance de vie moyenne tourne autour de 12 ans.

Dressage

Le berger allemand a besoin d’une éducation solide dès son plus jeune âge car sa méfiance envers les étrangers et son instinct protecteur peuvent compliquer sa vie sociale. S’agissant d’un chien docile, il ne vous posera pas de problème particulier si vous le dressez convenablement.

La règle d’or est de ne jamais brusquer le berger allemand. Il a besoin de fermeté et de douceur à la fois car c’est un chien très sensible.

Commencez par apprendre la soumission et l’obéissance à votre berger allemand. L’objectif est de lui faire comprendre que c’est vous le chef car autrement, il cherchera à vous faire tourner en bourrique. Faites-lui également comprendre que les autres membres de votre famille sont ses « supérieurs hiérarchiques ». Ainsi, votre berger allemand sera plus enclin à répondre aux ordres que les autres lui donneront par la suite. Il faudra évidemment que tout le monde se mette d’accord pour ne pas perturber le chien au cours de son apprentissage. Apprenez-lui par exemple qu’il n’a pas le droit de franchir la porte avant vous en le réprimandant fermement mais avec amour jusqu’à ce qu’il saisisse. Habituez-le à un coin repas spécifique et fixez des horaires fixes pour les jeux, promenades….

Votre chien a besoin de canaliser son énergie pour ne pas basculer vers l’agressivité. Les exercices physiques font donc partie intégrante du processus de dressage. Vous n’êtes pas obligé de passer par les sauts d’obstacles et autres parcours canins. En revanche, permettez à votre chien de courir à l’air libre.

Il est primordial de socialiser le berger allemand afin qu’il soit amical envers les autres races et espèces mais aussi avec les humains. Il a tendance à se sentir supérieur car il possède une solide confiance en lui. Habituez-le donc à voir du monde, à côtoyer d’autres animaux et réprimandez-le doucement s’il se montre inutilement agressif.

La cohérence est de rigueur tout au long de son dressage. Ne modifiez pas les ordres que vous lui donnez. Si vous l’habituez au “assis”, ne lui dites pas “va t’asseoir” ou “assieds-toi” pour chercher à vous faire comprendre plus tard. Tout comme les mots, les gestes ont leur importance. Associez toujours les mêmes mots/expressions aux mêmes gestes pour que votre chien comprenne ce que vous attendez de lui.

Oui, le berger allemand est un chien intelligent. Cela ne signifie pas que vous deviez lui apprendre une dizaine d’ordres en simultané. Allez-y progressivement et ajoutez un ordre lorsque vous constatez que le précédent est assimilé.

Encouragez votre chien et faites preuve de patience. Si vous n’obtenez pas ce que vous attendez de lui, évitez absolument de crier ou pire de le frapper. Soyez plutôt encourageant et n’hésitez pas à récompenser ses prouesses de temps en temps histoire de le motiver.

Les centres de dressage professionnels comme Dog Attitude sont d’excellentes alternatives. Des experts qui vouent une passion pour les bergers allemands se chargeront d’éduquer convenablement votre compagnon et vous indiqueront comment préserver les acquis. Cette option est de loin la plus avantageuse car elle garantit un dressage fiable et moins éprouvant.

Avoir un berger allemand chez soi, c’est avoir un fidèle compagnon pour au moins une décennie. S’il est bien dressé, votre chien ne manquera pas de vous surprendre agréablement et de vous apporter une note de bonne humeur au quotidien.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *